[cmsms_row data_width= »boxed » data_padding_left= »3″ data_padding_right= »3″ data_color= »default » data_bg_color= »#ffffff » data_bg_position= »top center » data_bg_repeat= »no-repeat » data_bg_attachment= »scroll » data_bg_size= »cover » data_bg_parallax_ratio= »0.5″ data_color_overlay= »#000000″ data_overlay_opacity= »50″ data_padding_top= »0″ data_padding_bottom= »50″][cmsms_column data_width= »1/1″][cmsms_heading type= »h1″ font_family= »Roboto+Condensed:400,400italic,700,700italic » font_size= »40″ font_weight= »bold » font_style= »normal » text_align= »center » target= »self » custom_colors= »true » color= »#6fb500″ margin_top= »0″ margin_bottom= »20″ animation_delay= »0″]Qu’avons-nous fait pour qu’on puisse vivre et travailler à la campagne ou à la montagne ?[/cmsms_heading][cmsms_text animation_delay= »0″]

claudecomet gérardlerasLes écologistes prônent un meilleur équilibre villes-campagnes. Gérard Leras, conseiller spécial à la politique foncière et Claude Comet, déléguée au tourisme et à la montagne, ont oeuvré durant ce mandat pour soutenir le secteur rural : limitation de l’étalement urbain, soutien aux circuits courts, réflexion sur l’avenir de la montagne…

[/cmsms_text]

[cmsms_social facebook= »true » twitter= »true » google= »true » type= »horizontal » animation_delay= »0″]

[cmsms_image align= »center » animation_delay= »0″]1372|https://bilan-rhonealpes.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/672/files/2015/03/dessincircuitscourts150.jpg|full[/cmsms_image][/cmsms_column][/cmsms_row][cmsms_row data_width= »boxed » data_padding_left= »3″ data_padding_right= »3″ data_color= »default » data_bg_color= »#ffffff » data_bg_position= »top center » data_bg_repeat= »no-repeat » data_bg_attachment= »scroll » data_bg_size= »cover » data_bg_parallax_ratio= »0.5″ data_color_overlay= »#000000″ data_overlay_opacity= »50″ data_padding_top= »0″ data_padding_bottom= »50″][cmsms_column data_width= »3/4″][cmsms_button button_link= »http://elus-rhonealpes.eelv.fr/2014/12/16/montagne-2040-projets/ » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_size= »30″ button_font_weight= »200″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_bg_color= »#ffffff » button_text_color= »#6fb500″ button_border_color= »#6fb500″ button_bg_color_h= »#ffffff » button_text_color_h= »#6fb500″ button_border_color_h= »#6fb500″ animation_delay= »0″]Montagne 2040 : un label pour préparer l’avenir de la montagne[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_text animation_delay= »0″]

Quand les écologistes sont arrivés au conseil régional en 2010, ils avaient posé un constat : du Jura aux Savoies, de l’Ardèche au Vercors, les territoires de montagne ont besoin d’une réflexion d’ensemble sur leur devenir. Après avoir connu l’exode rural et, par endroits, la conversion au tourisme de masse, il était temps de considérer ces territoires dans leur globalité : agriculture, services publics, tourisme, emploi, énergie…

La perspective écologiste est celle du long terme, cette notion qui fait trop souvent défaut aux élus à tous niveaux. C’est pourquoi les élus EELV ont choisi de mener une réflexion avec les jeunes montagnards sur l’avenir de leur territoire à l’horizon 2040.

Suite à cela, la Région a créé Montagne 2040, un label qui identifie et soutient des projets d’avenir, pour un emploi durable, un territoire bien aménagé, un tourisme adapté, des ressources préservées, des services publics proches…

Désormais, la Région porte sur la montagne une parole qui ne se focalise pas sur les grands équipements, le béton et les canons à neige.

Elle considère la montagne comme une diversité de territoires, d’humains et d’activités. Elle soutient les porteurs d’initiatives, préserve les ressources, défend les services publics…

[/cmsms_text]

[cmsms_embed link= »https://www.youtube.com/watch?v=lRdneBPgzM8″ wrap= »true » animation_delay= »0″]

[cmsms_button button_link= »http://elus-rhonealpes.eelv.fr/2014/12/16/montagne-2040-projets/ » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_text_color= »#7ab51d » button_border_color= »#6fb500″ button_bg_color_h= »#6fb500″ button_text_color_h= »#ffffff » button_icon= »cmsms-icon-export » animation_delay= »0″]En savoir plus[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »solid » margin_top= »50″ margin_bottom= »50″ animation_delay= »0″]

[cmsms_button button_link= »http://elus-rhonealpes.eelv.fr/2013/06/30/politique-fonciere/ » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_size= »30″ button_font_weight= »200″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_bg_color= »#ffffff » button_text_color= »#6fb500″ button_border_color= »#6fb500″ button_bg_color_h= »#ffffff » button_text_color_h= »#6fb500″ button_border_color_h= »#6fb500″ animation_delay= »0″]Une véritable politique foncière [/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_text animation_delay= »0″]

Chaque année en Rhône-Alpes, l’équivalent de 5 000 terrains de foot sont avalés par l’urbanisation, et 1 000 exploitations agricoles disparaissent.

Pour agir, la Région peut délivrer un avis officiel sur les grands schémas qui régissent l’aménagement des villes comme par exemple les plans locaux d’urbanisme. à son arrivée, Gérard Leras a mis en place une véritable politique foncière en suivant cinq objectifs :

  1. Préserver les espaces naturels et agricoles en n’opposant plus agriculteurs et environnementalistes.
  2. Arrêter l’étalement urbain et requalifier les friches avec des projets économes en espace qui mélangent logement, productions nourricières, économie et services à la population.
  3. Combattre le déficit de logements pour tous les habitants en contribuant à un aménagement urbain générateur d’un cadre de vie harmonieux.
  4. Rééquilibrer les usages du sol en montagne avec de nouveaux modèles économiques. L’enjeu a été de sortir ces territoires de la logique de spéculation foncière, de course à l’or blanc de la neige en recyclant l’immobilier sous utilisé.
  5. Contribuer à l’augmentation du nombre d’exploitations dans le cadre de projets ambitieux et inverser la tendance. Depuis 2012, le soutien à l’acquisition de terrains a créé plusieurs centaines d’emplois agricoles.

Au niveau national et dans le cadre de l’association des régions de France, Gérard Leras travaille à améliorer le contrôle des structures agricoles pour favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs.

 

[/cmsms_text][cmsms_button button_link= »http://elus-rhonealpes.eelv.fr/2014/10/21/ecologie-industrielle-rhone-median-future-vitrine-de-lindustrie-ecologique-du-xxie-siecle/ » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_text_color= »#7ab51d » button_border_color= »#6fb500″ button_bg_color_h= »#6fb500″ button_text_color_h= »#ffffff » button_icon= »cmsms-icon-export » animation_delay= »0″]En savoir plus[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[/cmsms_column][cmsms_column data_width= »1/4″][cmsms_button button_link= »http://www.arf.asso.fr/2014/12/fonds-europeens-le-feu-vert-de-bruxelles-a-tous-les-programmes-regionaux-une-bonne-nouvelle-pour-la-croissance-et-lemploi.html » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_size= »25″ button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_bg_color= »#ffffff » button_text_color= »#004319″ button_border_color= »#004319″ button_bg_color_h= »#ffffff » button_text_color_h= »#004319″ button_border_color_h= »#004319″ animation_delay= »0″]Des crédits européens pour des projets décidés ici[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_text animation_delay= »0″]

Olivier Keller a accompli un travail d’influence, avec d’autres conseillers régionaux écologistes français, au moment de la redéfinition de la politique agricole commune (PAC) de l’Europe.

Ensemble, ils ont obtenu que le deuxième pilier « aide agricole – développement rural » de la nouvelle PAC soit géré par les régions. Ainsi, d’importants crédits européens seront affectés à des projets décidés au plus près du terrain.

[/cmsms_text]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_image align= »center » animation_delay= »0″]1377|https://bilan-rhonealpes.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/672/files/2015/03/drapeau-europe-300×200.jpeg|medium[/cmsms_image]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_button button_link= »http://www.arf.asso.fr/2014/12/fonds-europeens-le-feu-vert-de-bruxelles-a-tous-les-programmes-regionaux-une-bonne-nouvelle-pour-la-croissance-et-lemploi.html » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_text_color= »#004319″ button_border_color= »#004319″ button_bg_color_h= »#004319″ button_text_color_h= »#ffffff » button_icon= »cmsms-icon-export » animation_delay= »0″]En savoir plus[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »solid » margin_top= »30″ margin_bottom= »30″ animation_delay= »0″]

[cmsms_button button_link= »https://www.youtube.com/watch?v=0lYkR4LPNqo » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_size= »25″ button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_bg_color= »#ffffff » button_text_color= »#004319″ button_border_color= »#004319″ button_bg_color_h= »#ffffff » button_text_color_h= »#004319″ button_border_color_h= »#004319″ animation_delay= »0″]Des stations responsables[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_text animation_delay= »0″]

Rhône-Alpes a passé des contrats avec les stations de montagne pour mettre en solidarité les hauts et bas de vallées.

Mobilités, hébergements, formation, diversification des activités : les territoires de montagne doivent prendre en compte toutes ces problématiques de façon spécifique pour que leurs habitants puissent continuer à y vivre sans être dépendants d’un seul modèle de développement.

La Région accompagne les stations vers un nouveau modèle touristique responsable pour nos montagnes.

[/cmsms_text][cmsms_button button_link= »https://www.youtube.com/watch?v=0lYkR4LPNqo » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_text_color= »#004319″ button_border_color= »#004319″ button_bg_color_h= »#004319″ button_text_color_h= »#ffffff » button_icon= »cmsms-icon-export » animation_delay= »0″]En savoir plus[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »solid » margin_top= »50″ margin_bottom= »50″ animation_delay= »0″]

[/cmsms_column][/cmsms_row][cmsms_row data_width= »boxed » data_padding_left= »3″ data_padding_right= »3″ data_color= »default » data_bg_color= »#ffffff » data_bg_position= »top center » data_bg_repeat= »no-repeat » data_bg_attachment= »scroll » data_bg_size= »cover » data_bg_parallax_ratio= »0.5″ data_color_overlay= »#000000″ data_overlay_opacity= »50″ data_padding_top= »0″ data_padding_bottom= »50″][cmsms_column data_width= »1/2″][cmsms_button button_link= »http://elus-rhonealpes.eelv.fr/2015/01/19/alimentation-autonomie/ » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_size= »30″ button_font_weight= »200″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_bg_color= »#ffffff » button_text_color= »#6fb500″ button_border_color= »#6fb500″ button_bg_color_h= »#ffffff » button_text_color_h= »#6fb500″ button_border_color_h= »#6fb500″ animation_delay= »0″]Encourager l’autonomie alimentaire des élevages[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_text animation_delay= »0″]

Au début des années 2000, les éleveurs sont pris entre deux feux. L’aliment, majoritairement composé de soja OGM importé d’Amérique du Sud, coûte de plus en plus cher. Sur l’année 2007, l’augmentation est même de 70 %, tandis que les revenus des éleveurs baissent de 17 % en moyenne nationale.

« Pour nous, c’est facile de dire ‘non aux OGM’, encore faut-il donner les moyens aux éleveurs de ne pas aller vers les OGM  », estime Gérard Leras.

Partants de ce constat, les élus écologistes poussent l’exécutif à instaurer une politique de soutien individuel afin que davantage d’élevages bovins deviennent autonomes pour leur alimentation. « Dans un premier temps, la Région aide les éleveurs à réaliser un diagnostic de leur exploitation : qu’est-ce qui chez moi permettrait de gagner de l’autonomie ? Quels sont les investissements nécessaires ? Ensuite, elle les aide financièrement à réaliser ces investissements. Leurs revenus s’en trouvent sécurisés. ».

En 2012, l’opération a été étendue aux élevages de porcs et de volailles et a mis en relation céréaliers et éleveurs. Plus de 700 fermes ont été ainsi aidées.

[/cmsms_text]

[cmsms_embed link= »https://www.youtube.com/watch?v=X41DSrN7ivw » wrap= »true » animation_delay= »0″]

[cmsms_button button_link= »http://elus-rhonealpes.eelv.fr/2015/01/19/alimentation-autonomie/ » button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_text_color= »#7ab51d » button_border_color= »#6fb500″ button_bg_color_h= »#6fb500″ button_text_color_h= »#ffffff » button_icon= »cmsms-icon-export » animation_delay= »0″]En savoir plus[/cmsms_button][/cmsms_column][cmsms_column data_width= »1/2″][cmsms_button button_link= »http://www.liberation.fr/terre/2012/08/29/qu-elle-est-bio-ma-vallee_842682″ button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_size= »25″ button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_bg_color= »#ffffff » button_text_color= »#004319″ button_border_color= »#004319″ button_bg_color_h= »#ffffff » button_text_color_h= »#004319″ button_border_color_h= »#004319″ animation_delay= »0″]Biovallée, le pionnier de la transition écologique[/cmsms_button]

[cmsms_divider type= »transparent » margin_top= »10″ margin_bottom= »10″ animation_delay= »0″]

[cmsms_text animation_delay= »0″]

Diminuer de 50% les consommations énergétiques du territoire et les couvrir par la production locale d’énergie renouvelable, atteindre 50% d’agriculteurs et de surface en agriculture biologique, diviser par deux d’ici 2020 les déchets acheminés vers des centres de traitement, ne plus détruire de sols agricoles pour l’urbanisation, créer 2 500 emplois dans les éco filières…

Ce sont quelques-uns des objectifs que s’est fixé la Biovallée, un projet initié par l’élu écologiste Didier Jouve depuis une dizaine d’années, avec l’élu local Jean Serret.

Le but : faire de ce territoire, constitué d’une centaine de communes de la vallée de la Drôme, un premier de la classe du développement humain durable.

Biovallée® figure parmi les sept grands projets soutenus par la région Rhône-Alpes, qui y contribue à hauteur de 10 millions d’euros.

La transition écologique de ce territoire est en marche, et les créations d’emplois locaux se multiplient, avec une qualité de vie attractive.

[/cmsms_text][cmsms_button button_link= »http://www.liberation.fr/terre/2012/08/29/qu-elle-est-bio-ma-vallee_842682″ button_target= »blank » button_text_align= »center » button_font_weight= »100″ button_font_style= »normal » button_padding_hor= »20″ button_border_width= »1″ button_border_radius= »0″ button_text_color= »#004319″ button_border_color= »#004319″ button_bg_color_h= »#004319″ button_text_color_h= »#ffffff » button_icon= »cmsms-icon-export » animation_delay= »0″]En savoir plus[/cmsms_button][/cmsms_column][/cmsms_row][cmsms_row data_width= »boxed » data_color= »default » data_padding_top= »0″ data_padding_bottom= »50″][cmsms_column data_width= »1/1″][cmsms_quotes mode= »slider » animation= »bounceIn » animation_delay= »0″][cmsms_quote image= »1381|https://bilan-rhonealpes.eelv.fr/wp-content/blogs.dir/672/files/2015/03/moniquecosson.jpg|full » name= »Monique Cosson » subtitle= »Conseillère régionale EELV »]

Nous sommes fiers d’avoir soutenu et valorisé le projet ‘villages d’accueil’ afin d’encourager des familles et des professionnels à s’installer dans les villages ruraux du Beaujolais vert.   

[/cmsms_quote][/cmsms_quotes][/cmsms_column][/cmsms_row]